Plan Transition Numérique dans le Bâtiment

La transposition de la directive européenne 2014/24/UE – article 22.4 a posé les premières bases du questionnement pour le BIM. Sa retranscription française a été inscrite dans le nouveau code des marchés par l’article 42 du décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics. C’est heureusement la voie de l’incitation qui a finalement été retenue et se traduit par une démarche d’engagement volontaire au travers de la charte « Objectif BIM 2022 » signée en 2017 et concrétisée par le plan BIM 2022 en 2018.

Néanmoins, les acteurs ne doivent pas se retrancher derrière cette non-obligation pour différer leur intérêt, voire leur passage au BIM.  Même si la réglementation ne l’impose pas, le BIM est de plus en plus demandé par nos clients, il faut s’y préparer.

Par ailleurs, dans le cadre de la loi de transition énergétique, le carnet numérique de suivi du logement à venir intègrera de la donnée numérique.

En France, bien qu’il soit encore en train de se construire, maîtres d’ouvrage et gestionnaires de patrimoine perçoivent déjà l’intérêt du BIM : les appels d’offres qui demandent du « BIM » se multiplient, même s’il est nécessaire à chaque fois de préciser ce que chacun entend par « BIM ».

http://www.cohesion-territoires.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_mission_numerique_batiment.pdf

Que veut dire « BIM » ?

Au mot « BIM » est souvent associée la notion de maquette numérique, c’est-à-dire la représentation graphique en 3D du bâtiment. Cette modélisation est effectivement une des composantes du BIM qui permet de visualiser le projet de construction ou de rénovation. Mais l’aspect 3D n’est que la partie émergée de l’iceberg. L’essentiel, c’est l’intégration dans la maquette des informations techniques qui figuraient auparavant dans les CCTP et autres documents papier.

Le BIM est donc avant tout une base de données, complétée et mise à jour par chaque professionnel au fur et à mesure de l’avancement du projet, de sa programmation à sa déconstruction, en passant bien entendu par sa construction et son exploitation. Les informations sont pensées dans leur perspective métier, mais aussi à l’intention des autres intervenants, dans le cadre plus général du projet.

Le processus BIM fait émerger de nouveaux profils

BIM Manager
BIM Coordinateur
BIM Modeleur
Nous vous accompagnons

Dans le cadre de cette transformation majeure, ENEA vous accompagne dans la mise en œuvre du BIM au moyen de formations  dispensées par des formateurs certifiés qui ont une solide expérience en entreprise.

Nous proposons  un panel de formations ciblées autour du BIM et des logiciels AUTODESK.

ENEA s’est engagée dans une démarche qualité afin d’inscrire sa prestation dans un système d’amélioration continue. Conformément au Décret Qualité de la loi relative à la formation professionnelle, ENEA est référencée au DATADOCK , nous sommes présents dans les bases de données des OPCO.